Comment l'industrie du jeu vidéo aborde-t-elle les préoccupations environnementales ?

L'industrie du jeu vidéo, tout en émerveillant des millions de joueurs à travers le monde, se trouve confrontée à des préoccupations croissantes sur le plan environnemental. Deux aspects majeurs suscitent des inquiétudes : la consommation d'énergie associée aux équipements de jeu et la production croissante de déchets électroniques. 

Les efforts déployés par l'industrie pour aborder ces problématiques sont multiples, même s’ils ne couvrent pas encore les exigences en termes de réduction d’impact sur l’environnement.

Les jeux virtuels posent-ils des problèmes écologiques ?

Les jeux vidéo, comme vous pouvez le voir ici, ont acquis un statut de loisir incontournable. Ils représentent une pratique particulièrement prisée par les jeunes générations. À titre justificatif, durant l’année 2022, malgré une légère baisse post-covid, le marché mondial du jeu vidéo atteignait la somme impressionnante de 170 milliards d'euros, dont 5,5 milliards en France. 

Pour avoir une idée plus précise de l’ampleur prise par le secteur, la musique, sur la même période, ne générait « que » 26 milliards d'euros. Pourtant, le triomphe de cette industrie socioculturelle et économique n'est pas sans conséquences environnementales. 

Les jeux vidéo, malgré leur attrait, contribuent à l’augmentation du niveau de pollution. Année après année, l'industrie vidéoludique émet 37 millions de tonnes de CO2. Ce taux d’émission est principalement dû à la production des composants des consoles et des ordinateurs de gaming.

Outre ces deux types d’équipements, les milliers de serveurs, soutenant à la fois d'énormes volumes de données téléchargées et la connexion simultanée de millions de joueurs et de joueuses, sont également des contributeurs substantiels à la pollution. Il faut noter cependant une prise de conscience de la part des différents acteurs du secteur.

Que font les acteurs du monde du gaming pour atténuer la pollution environnementale ?

Les jeux vidéo, malgré leur impact sur l’environnement, peuvent également faire office d’ambassadeurs engagés dans la cause environnementale. En la matière, l’avantage phare du jeu vidéo réside dans sa diversité et son interactivité. Il offre une multitude de façons d'aborder la question écologique. Certains jeux explorent les conséquences de la crise écologique sur notre planète. 

Dans le jeu Alba par exemple, pour lequel le joueur incarne une petite fille découvrant la faune marine sur une île méditerranéenne, le message véhiculé est la protection de l’environnement. De par ses actes, la petite fille incite la population locale à protéger l’île. D'autres jeux intègrent activement les enjeux écologiques dans leur contenu, à l’instar de Sims 4 : Écologie. 

Ce jeu offre aux joueurs la possibilité de devenir des éco-innovateurs et d'investir dans les énergies renouvelables. Certains jeux comme Final Fantasy VII vont même au-delà, en remettant directement en question le système économique et industriel à l'origine de la crise écologique. 

Que retenir ?

Bien que les jeux vidéo soient une véritable source de distraction, ils peuvent avoir d’énormes conséquences sur notre environnement. Heureusement, une prise de conscience progressive est notée dans le rang des acteurs de l’industrie du gaming !

 

Catégorie de l'article :
Copyright 2023. Tous droits réservés